L’artiste Véronique Moufflet photographie les mouvements de la rumba congolaise

Véronique Moufflet nous emmène danser une belle rumba congolaise, le temps d’un shooting avec les Bakolo Music International. Elle a accompagné le groupe Bakolo Music International dans ses répétitions et a saisi les couleurs et l’intensité des mouvement de la diva de la rumba congolaise de Kinshasa, Isabelle Matondo.  La rumba congolaise issue des danses latines joue avec les relations entre hommes et femmes. La rumba montre les mouvements d’attraction et de rejet entre l’homme et la femme avec des mouvements érotiques et sensuels et des mouvements de hanche parfois très complexes.

Le rythme de la « rumba » se compte en 4 temps. Le pas de base consiste à faire un pas sur chacun des 3 premiers temps et une suspension sur le dernier temps. Il faut deux mesures pour faire une boite complète.

L’artiste Véronique Moufflet est une Humaniste née en 1976 à Paris. Elle aime à se définir ainsi car elle estime que c’est le trait d’union de ses « différentes vies » de comédienne, écrivain, photographe, anthropologue et travailleuse humanitaire. Elle vie et travaille sur le continent africain depuis près de 20 ans, et « Voyage kinois kwa rumba », l’exposition photographique centrée sur le groupe de rumba congolaise Bakolo Music International dont sont issues les œuvres présentées ici, est sa troisième exposition photo centrée sur un aspect du continent africain après « Yamlaloudo Liptako » et « Femmes du Kivu ».

Publicités

Posted in

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s